Laboratoire d’Exploration Théâtrale

28 février, 2007

LE LET, LES UNS, ET LES UNES

Classé sous Les gens du LET — blogletcom07 @ 13:33

montagemusichall2.jpglogolet20093.png 

 L ABORATOIRE d’ EXPLORATION T HEATRALE

Un projet artistique en soit n’est pas grand chose, ou en tout cas il est d’une grande faiblesse lorsqu’il n’est pas relayé par des forces actives et ouvrières infaillibles, et il n’est guère plus solide lorsqu’il est enrobé de discours pompeux ou prétentieux. Madeleine Renaud se définissait elle-même comme ‘une ouvrière du théâtre qui fait son travail pour que les autres aillent peut-être un peu mieux.’ A la question de savoir à quoi sert le théâtre, Catherine Samie m’a répondu un jour que le théâtre a ‘la force de rendre intelligent lorsqu’ il est associé à la nécessité de donner à penser comme on donne à manger. ‘

 

Je reste convaincu que c’est l’histoire qui permet justement de bâtir le présent, et le futur, surtout, parce que le Théâtre nous invite précisément à convoquer le présent, dans la perspective toujours ouverte d’un désir de fabriquer du sens à venir, et d’en parler.

 

Parce que, encore une fois, c’est la Parole qui fait le théâtre, et c’est pour cette raison que le théâtre est certainement une aspiration majeure pour mieux vivre…. pour rendre la Parole à la Parole… et aussi parce que le Théâtre est associé inévitablement à une écoute respectueuse en lutte contre ce qui pourrait être une réception passive…

 

Un théâtre qu’il faut envisager toujours comme un terrain d’exploration et non d’exploitation; et dans un aujourd’hui passionné ce serait bien – et c’ est bien! – de pouvoir être les passeurs de ce théâtre-là, un théâtre non fataliste, qui ne se résigne pas; un théâtre dont la mission, ambitieuse, serait de faire grandir l’intelligence collective, en interrogeant l’essentiel de ce qui fait, ou devrait faire évoluer nos sociétés: les questions et les idées.

 

Parce que « la culture comme projet public et civique, l’aspiration utopique et concrète à un égal accès de tous aux oeuvres de l’esprit, le bonheur comme exigence de justice: ici, avec vous nous y croyons encore et peut-être plus que jamais. » (Olivier Py)

TPJullien

6 juillet, 2009

LE LET A VENIR

Classé sous Exploration en cours — blogletcom07 @ 15:14

p1040690.jpg 

Le Laboratoire d’ Exploration Théâtrale dont vous êtes nombreux à suivre les activités va désormais voler de ses propres ailes. Il vient de devenir une association indépendante dont Martine Levillain est présidente et dont je demeure le concepteur et metteur en oeuvre de projets.

Nous envisageons de poursuivre nos explorations théâtrales dans un cadre plus universitaire et plus international…. histoire de continuer à mettre en place ce théâtre-langue-étrangère qui nous tient à coeur.

Les projets du LET pour 2010

« Embrasse-moi de temps en temps »sera représenté dans la région en octobre, et à Rochester (à l’invitation de Dan Willis, au Medway Little Theatre) en novembre.

Ensuite il y aura  un Caveau Existentialiste « 33, rue Dauphine » en partenariat avec Anne et Laurent Queval et l’Orchestre d’Harmonie de la ville d’Eu les 29, 30 et 31 janvier 20010

un Berliner Kabarett à l’invitation de Muriel Navasse vendredi 5 mars 2010

un travail à l’année autour de Marat Sade (plus exactement :« La persécution et l’assassinat de Jean-Paul Marat tel que monté par les patients de l’asile de Charenton sous la direction du Marquis de Sade ») de Peter Weiss.

Tout cela est à suivre et toutes vos demandes d’informations et de réservations peuvent désormais être envoyées directement à Fanny Portier sur let.info@yahoo.fr

Par ailleurs, une InfoLETtre va bientôt voir le jour; ne manquez pas de nous laisser vos coordonnées afin que nous puissions vous tenir informés de nos explorations.

17 février, 2009

EMBRASSE-MOI DE TEMPS EN TEMPS

Classé sous Exploration en cours — blogletcom07 @ 14:45

embrassemoicarte.jpg autour de MUSIC-HALL JL Lagarce 

S‘ embrasser de temps en temps… Faire du théâtre de temps en temps… Ca se veut glamour, clinquant comme un numéro de music hall, plein de strass, et de paillettes. Enfin c’est ce que ça devrait être, ou ce que ça pourrait être si…

 

Seulement ça n’est ni à Broadway, ni à Drury Lane. Les boys chantent plus ou moins juste et les girls essaient de se repérer dans cet espace qui leur est à chaque fois étranger et à chaque fois de plus en plus étrange… ça se passe dans la salle des fêtes d’une banlieue grise, une sorte de local à majorettes. Les fauteuils, c’est des bancs en bois, il n’y a plus de rideau depuis longtemps, et il y a à peine quelques lumières, c’est à dire deux ou trois projecteurs sur pieds posés là , comme on a pu…… C’est plein de nostalgie et de rage et ça parle aussi beaucoup de ce « faire du théâtre de temps en temps aujourd’hui…comme une esquisse de ce que cela aurait pu être ou de ce que cela fut… »

Image de prévisualisation YouTube

C‘est aussi toute la question du spectacle en train de se faire, le spectacle qui va aboutir, ou pas… et à quoi? devant quel public? pour quelles recettes?

Non mais, des fois, il vaudrait mieux ne pas s’incruster, et reposer son boa sur un paravent ou un tabouret; sous la lueur bienveillante d’une servante. Et puis enfiler ses gantset ses bottes, remettre son écharpe et son chapeau, refermer sa valise, prendre son parapluie au cas où, et partir… partir… pour revenir? Sans aucun doute. TPJ

Acteurs du projet Annie Auguste Catherine Bertrand Florence Brousté Claudine Etienne Alain Lefebvre Ivan Lesueur Martine Levillain Olivier Malerba Anne Marie Porée Fanny Portier Michèle Von Lennep   Mise en oeuvre Thierry Jullien  Collaboration technique  Bastien Arnaud Maxime DangerJean-Marie Gogibu Aurélien Lesueur

11 juin, 2008

LES PARAVENTS

Classé sous Exploration en cours — blogletcom07 @ 23:11

screensnew.jpg

MEDWAY LITTLE THEATRE  Rochester – England

 

SATURDAY, NOVEMBER 8th  

07.00 pm

 

 

C’est d’abord un univers explorer, en rasant les murs, par delà des frontières d’ambiguïté tracées au hasard des corridors sombres ; des silhouettes qui se frôlent , un pan de rideau qui s’entr’ouvre et des vivants qui murmurent, qui hurlent, et qui rejoignent les morts…Des sacrifices sur des autels portatifs…

 

Comme dans une guerre sans merci qui n’en finit pas d’imposer sa loi, obscène….C’est la guerre des corps, les corps torturés des guerriers et des guerrières, la guerre sacrée, la guerre immonde….dans le barda ou dans le boxon pas toujours chic…. Et puis « de moins en moins de regards sournois….de moins en moins de gueules fuyantes ….vous méfier de cette beauté qui monte …. » Méfiance….

screensmednews001.jpg

3 mars, 2008

MONSIEUR RUISSEAU

Classé sous Exploration en cours — blogletcom07 @ 23:20

 

img0111.jpg

samedi 8 mars à 19H00…

Monsieur Ruisseau . Un chef de famille, du nom de Ruisseau (en allemand : « Bach »), fait partager à tous les siens sa passion pour la musique de Jean-Sébastien Bach. Ensemble, les Ruisseau (enfants et petits-enfants, brus, cousins et amis) répètent la cantate BWV 106, habituellement sous-titrée Actus tragicus. L’arrivée de la fiancée du plus jeune fils, qui est étrangère à ces rites et à cette culture autant qu’au pays, va faire apparaître, et conduire à l’éclatement, une crise familiale, dans le comportement de son chef, et au bout du compte dans la musique elle-même.

 

Olivier (Malerba) - Philippe et le Journaliste- et Thierry (Jullien) - Le cousin Georges -participent à cette lecture en compagnie de comédiens d’ici et d’ailleurs… et c’est un grand bonheur.

En première partie, diffusion du Projet Cinna…

 

A nous y rejoindre j’espère!

Informations et Réservations sur:

http://www.cdr2rives.com/Saison-2007-2008-Jouer-sa-vie—La-Scene-comme-experience—du-3-au-8-mars-2008-10.htm

20 février, 2008

CINNA

Classé sous Exploration en cours — blogletcom07 @ 17:09

corneille.jpg

Le LET participe à un projet cinématographique autour de Cinna initié par Denis Guenoun au Théâtre des Deux Rives.

Le Projet du film Cinna sera présenté cinq fois au Centre dramatique de Rouen, du 3 au 8 mars 2008, dans le cadre de la semaine « Jouer sa vie – la scène comme expérience », consacrée aux divers aspects du travail de Denis Guénoun.
http://denisguenoun.unblog.fr/le-projet-du-film-cinna/

8 janvier, 2008

MARGUERITE DURAS

Classé sous Exploration en cours — blogletcom07 @ 19:02

duras.jpg

Une exploration dans les pages de Marguerite Duras

pour deux soirées particulières

imgp3994.jpg

vendredi 18 janvier à 20h00

à l’invitation de Murielle Elie-Navasse pour une soirée domestique « MAISON INTERIEURE- MAISON MATERIELLE » – de lectures en dégustations..

jeudi 31 janvier à 18h00

temps de lectures « MANGER, PEUT ETRE« à l’invitation d’Emmanuel Routon,

dans le cadre d’un atelier ouvert « Théâtre et Peinture » .

Annexe de l’Ecole des Beaux Arts rue Victor Hugo, Rouen

imgp3993.jpgimgp3991.jpgimgp3988.jpgimgp3985.jpgimgp3991.jpgimgp3988.jpgimgp3985.jpgimgp3984.jpg


Mise en oeuvre des deux soirées: Thierry Jullien

 

 

11 juillet, 2007

AVIGNON 1956

Classé sous Non classé — blogletcom07 @ 15:35

mcbcasvil.jpg   Le couple diabolique… même direction, même intensité… une présence…

12 juin, 2007

BRIGITTE

Classé sous Les gens du LET — blogletcom07 @ 22:17

brigitte.jpgC ‘ était il y a une quinzaine  d’ années  dans un recoin du petit atelier de Jean Philippe Holtay à Dullin  une rencontre…    - Mais qui est cette  rigolote avec sa superbe voix de tragédienne ? - Oh! C’est Brigitte! m’ avait répondu Jean Philippe…  J’ai dans la tête une foule de souvenirs  de théâtre et d‘humanité, partagés avec Brigitte. Un théâtre pour explorer, un théâtre généreux, un théâtre toujours en question    Brigitte  fardée et voilée dans les Paravents de Genet, Brigitte débridée chez Minyana, Renaude, ou  Rengade, Brigitte  masquée chez Wouadji  Mwaouad, Brigitte  toujours  prête à faire  théâtre de tout  parce que Brigitte , tu étais la dame du dire à tout prix, parce qu’une Brigitte  sans paroles aurait  été je crois tout à fait inconcevable!   Je veux garder le souvenir de nos discussions  enflammées sur le monde  en mouvement , le souvenir  de tes avis sans concession après  les nombreux spectacles que nous avons vus ensemble, tes avis fougueux sur le monde  comme il va ou comme il ne va pas; les souvenirs d’école, les souvenirs des enfants que tu as toujours  adulés; et aussi  le poêle à allumer, les classes vertes-ta couleur adorée-et même  la Mrs Michael d’un faux collège  anglais; ou encore notre première visite  au Medway, jusqu’à  notre folie d’arriver en Bentley au Sillon de Petit Couronne  devant un chauffeur médusé qui croyait que nous allions… nous marier! Bien sûr,tout cela n’était que théâtre et bonheur  de jouer!  Et puis je ne peux pas m’empêcher d’évoquer nos haltes à la Recoule et nos promenades dans le Livradois, à cueillir des myrtilles, ou à regarder les étoiles le soir… Tu as été la Brigitte  des grands soirs, la Brigitte des grands rires, la Brigitte  des grands regards  Notre dernière escapade ensemble, le mois  dernier fut évidemment  une escapade de théâtre, c’était un jour de tempête, la tempête  sur Paris, Shakespeare et sa Tempête à l’Odéon…. et avec pour longtemps la saveur subtile du thé Earl Grey…  Jeudi prochain , je sais Brigitte  que ton regard à la  fois critique  et bienveillant planera encore  au-dessus de nos têtes dans Macbeth… Pas d’inquiétude, Brigitte , on jouera ensemble, et pour longtemps  encore, et il faut absolument que ta voix de tragédienne résonne longtemps encore derrière nos pendrillons, et que la lumière espiègle dans ton œil  éclaire longtemps encore nos plateaux assombris Ces quelques mots de Shakespeare , je te les dédie, Brigitte, et je sais que les gens du LET et toute l’équipe de Commédiamuse dont tu étais un membre avisé du Conseil d’ Administration, te les adressent en mon nom…  TP Jullien

« Irai-je te comparer au jour d’été? Tu es plus tendre et bien plus tempéré: Des vents violents secouent les chers boutons de mai et le bail de l’été est trop proche du terme; Parfois  trop chaud et brillant  l ‘œil du ciel , souvent  ternie sa complexion dorée, toute beauté parfois diminue de beauté, par hasard, ou abîmée au cours changeant de la nature ; Mais ne se flétrira ton éternel été, ni perdra possession de ce beau que tu as, et ne se vantera la mort que tu erres parmi son ombre, quand en rimes éternelles à travers temps tu grandiras; Tant que les hommes  respireront et que les yeux  verront, aussi longtemps ceci vivra, ceci donnera vie à toi. » (Sonnnet XIV) 

Un hommage public sera rendu à Brigitte

mercredi 12 décembre

à partir de 18h00

au Café de l’Epoque,

43 rue Armand Carrel, à Rouen

 Des mots de Marguerite Duras

mis  en espace…

28 mai, 2007

MACBETH – JUIN

Classé sous Exploration en cours — blogletcom07 @ 15:47

           macbeth30mai.jpg            

Et voici que ce monde de doutes et de ténèbres engendre d’étranges, d’hideuses créatures ; des procréations impossibles.

Et sans cesse la rumeur court…Pas entendu de bruit ? N’avez-vous pas parlé ? Quand ? Maintenant ! Comme si la tragédie de Macbeth installait la vie dans un sanctuaire. C’est loin d’être romanesque, c’est sanguinaire, et c’est du sang indélébile…  C’est une lutte jusqu’à satiété de destruction. … histoire d’attendre encore, pour aller plus loin, encore plus loin… des coups frappés à une porte avec une violence croissante, parce qu’on aimerait vraiment savoir ce qui se dissimule derrière… à suivre….

et déjà un avant-goût de l’acte sur http://2436.net.free.fr/videos/macbeth.htm

TPJ 

Espace Rotonde – Petit Couronne

mercredi 17 octobre

20h30

Medway Little Theatre - ROCHESTER – England

dimanche 21 octobre

15h00

collage9.jpg

19 mai, 2007

MACBETH, MOQUETH… Aïe!!

Classé sous Contributions — blogletcom07 @ 14:08

1002998.jpg 

Réaction de Youssef à Ivan

Jen suis de plus en plus sûr, Ivan (prononcez « Aïe Vonne ») a une très bonne moquette et il ne doit pas passer souvent l’aspirateur (« une poussière d’étoile… », « les restes d’un combat sexuel? » : « spasmes sanglants« ), mais j’aime bien ses impressions. 

C’est à cause de la mondialisation ; Saint-Maclou a certainement délocalisé sa production de moquettes en Afghanistan ou au Maroc. 

123

TPJullien |
tuturblog |
les dragonballz |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Romantisme Nocturne
| L'Ebeniste
| £sprit-£xpérimental